Une nouvelle technique de rajeunissement par fils résorbables intradermiques

Depuis plusieurs années, j’utilise les fils résorbables à cônes permettant le repositionnement des volumes pour le traitement de l’ovale et des sillons nasogéniens. Ce procédé est extrêmement efficace grâce à un système de traction durable dans le temps, si l’on s’astreint à renouveler l’implantation au 6ème mois.
Cependant, il ne permettent pas de résoudre les problèmes plus superficiels de peau « fripée » notamment des zones péri orbitaires, des joues, du cou.
Grâce à l’utilisation de fils résorbables intra dermiques, il est maintenant possible de traiter durablement ces lésions.
La mise en place de ces fils de « maillage » en polydioxanone (de la même matière que les fils chirurgicaux de suture), biodégradables en quelques mois, est extrêmement rapide, indolore grâce à des aiguilles d’une très haute qualité (en fonction du diamètre des aiguilles d’implantation, une anesthésie au point d’entrée peut être réalisée).
Il existe plusieurs types de fils : certains très fins, d’autres spiralés améliorant ainsi la réaction de fibrose, certains possèdent des minicrans multidirectionnels qui permettent un effet de tension surajoutée à cette réaction de néocollagénèse.
Le résultat est apprécié 3 à 4 semaines après l’implantation qui est superficielle dans le derme ou l’hypoderme superficiel.
Les effets secondaires se limitent à la survenue possible d’hématomes, une légère douleur temporaire sur le trajet du fil « minicranté » ou torsadé.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 13 janvier 2016