Traitement esthétique des lèvres par l’acide hyaluronique

Les critères de beauté concernant les lèvres ont été largement étudiés et définis par les auteurs : la lèvre supérieure doit se situer à 2 mm en avant de la lèvre inférieure, l’angle entre le bord inférieur du nez et la lèvre supérieure doit être d’environ 100°, bien-sûr cet angle est à définir en fonction de l’aspect plus ou moins pointu du nez.
Le volume des lèvres se définit en fonction de l’âge mais aussi par des photos que le patient ou la patiente doit proposer au praticien, lors d’études réalisées sur de nombreux patients le consensus se fait habituellement en France sur l’obtention d’un volume modéré à moyen éliminant systématiquement toutes les lèvres trop « pulpeuses ».
Le traitement des lèvres associe une prise en charge aussi bien de la lèvre rouge que de la lèvre blanche car au fil du temps apparait ce que l’on appelle le « plissé soleil » au niveau de la lèvre blanche particulièrement disgracieux et source d’inquiétude chez la femme même à un âge précoce.
Le traitement de la lèvre rouge se fait grâce à des produits de comblement adaptés : déplisser ou ourler grâce à un produit moyennement réticulé, redonner du volume et de l’éclat à la muqueuse grâce à des produits plus faiblement réticulés mais possédant des qualités de réjuvénation élevées.
Plutôt que de réaliser une anesthésie locale souvent douloureuse et source d’inconvénients après la séance, il est maintenant justifié d’utiliser des produits « autoanesthésiants » : la première piqure permet grâce à une très faible dose de produit de créer cette anesthésie, la suite du traitement se faisant de façon très confortable.
Le traitement de la lèvre blanche est souvent plus difficile et peut se réaliser dans un second temps : soit la ride est profonde et justifie un traitement spécifique ride par ride par un produit moyennement réticulé, soit les rides sont multiples et peu profondes, il faut alors utiliser des produits faiblement réticulés injectés en surface qui n’auront qu’un effet transitoire mais très esthétique.
Ainsi il est plus important dans un premier temps de remodeler la lèvre rouge en restant bien-sûr très économe en ce qui concerne la quantité de produit à injecter afin de ne pas créer les disgrâces qui inquiètent de façon systématique nos patientes.
Il faut savoir qu’une période d’oedème liés à l’hydrophilie(gonflement transitoire en eau) du produit est possible pendant 2 à 3 jours avant d’obtenir le résultat escompté.
Il est donc indispensable d’obtenir l’agrément de la patiente avant d’entreprendre un traitement en présentant les inconvénients et les avantages de ces traitements.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 3 février 2014