Le rôle du médecin conseil de blessé lors de l’expertise en responsabilité médicale

Celui-ci doit, lors d’une consultation préalable prendre connaissance du dossier, conseiller la victime dans les choix qui lui sont faits: soit de ne pas poursuivre si ce médecin considère qu’il n’y a ni accident médical non fautif ni faute, il devra l’expliquer clairement à la victime qui alors poursuivra seule, sans son aide, la procédure si elle le désire, soit de se diriger vers la CCI (ex :CRCI) mais en sachant que l’indemnisation offerte par l’ONIAM est souvent inférieure à celle qui serait obtenue auprès des tribunaux dans le cas de faute médicale avec responsabilité engagée du praticien ou des services hospitaliers.

Lors de toute expertise le médecin conseil de blessé (de recours) permettra de créer le débat contradictoire, expliquera en termes médicaux les attentes de la victime, participera aux débats et après l’expertise permettra d’expliquer clairement à la victime les conclusions quelles quelles soient. Trop de victimes se présentant seules lors des expertises, sont confrontées durement aux parties adverses et en retirent souvent une souffrance complémentaire, le rôle du médecin conseil de blessé est d’apaiser les débats et la victime.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 25 novembre 2013