L’hyperpigmentation

Trois types de lésions constituent les problèmes d’hyperpigmentation de la peau : les lentigos plus connus sous le nom de « taches de vieillesse » apparaissent au fil des années sur les parties exposées au soleil, le mélasma (appelé « masque de grossesse ») qui survient pendant et après la grossesse sous forme de plaques foncées notamment dans la zone des pommettes, sur le front le front et la lèvre supérieure et qui est soit épidermique soit dermique, plus profondément enchâssé que la précédente et plus difficile à traiter, et l’hyperpigmentation créée par une inflammation (HPPI) qui est une réaction inflammatoire de la peau le plus souvent post-acnéique ou post-traumatique (cicatrice accidentelle ou post traitement comme le laser, le peeling) .
Le traitement des hyperpigmentations est difficile car il est conditionné par la qualité de la peau, sa couleur et surtout par la profondeur de la lésion : en effet, autant une hyperpigmentation liée à des lentigos solaires se traite facilement par laser ou peeling sur une peau blanche, autant le mélasma dermique ainsi que l’hyperpigmentation post-inflammatoire justifient des traitements par peelings au long cours nécessitant une parfaite observance des consignes de prévention de la récidive par la patiente et ceci pendant plusieurs années, cette prise en charge est d’autant plus difficile que la peau est foncée.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 7 octobre 2014