L’heure du peeling

Lorsque la peau a perdu son bronzage il est temps de réaliser des peelings, car il s’agit d’une solution facile à mettre en œuvre, aux conséquences immédiates modérées et au résultat souvent excellent sur la qualité de l’épiderme qui retrouve ainsi un éclat perdu au cours des expositions au soleil de l’été.
Avant tout peeling une période de préparation de 8 à 15 jours est nécessaire afin d’éliminer une première couche de l’épiderme et ainsi permettre une meilleure pénétration des divers produits utilisés, pendant cette phase vous utilisez des produits à base de vitamine C le matin et de divers acides à faible concentration le soir à raison d’une application par jour ou tous les 2 jours.
Les peelings aux acides de fruit sont extrêmement faciles à contrôler, ils ne nécessitent pas d’éviction sociale, ils doivent être renouvelés 1 à 2 fois pour obtenir une amélioration du teint et un éclat qui, cependant ne dureront que quelques mois, ils peuvent être utilisés aussi sur le dos des mains avec prudence car il s’agit d’une zone extrêmement fragile sur le plan cutané ou il est souvent plus intéressant d’utiliser des injections de produit de comblement.
Ils peuvent être aussi appliqués pour traiter le cou et le décolleté, car il s’agit d’une zone où les peelings plus toniques sont peu recommandés, la peau de cette région étant fragile.
Les peelings moyens permettent d’avoir une action plus « profonde » sur le derme, ils peuvent être renouvelés 1 ou 2 fois, ils nécessitent le plus souvent une éviction sociale de 2 à 3 jours, notamment après la première séance. Les meilleures indications sont les peaux plus endommagées, un « fripage » notamment des joues, des régions péri-buccales, les petites cicatrices d’acné, ils n’ont cependant pas d’action sur le relâchement cutané ainsi que les lésions profondes liées le plus souvent à l’exposition prolongée au soleil ou à l’intoxication tabagique.
Les taches pigmentaires, notamment les lentigos solaires, peuvent être traités soit par laser Alexandrite soit par des peelings spécifiques après une préparation par des crèmes en préparation magistrale par le pharmacien.
Le mélasma qui est une pigmentation profonde mais aussi épidermique pourra aussi bénéficier, mais de façon partielle, de ces traitements qui seront là aussi à renouveler de 1 à 4 fois.
Tous les peelings peuvent justifier immédiatement après le geste d’une à trois séances de LED qui pourront diminuer les conséquences immédiates de ce traitement.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 14 octobre 2015