L’alopécie

Le cycle du poil évolue en 3 phases:

– de croissance pendant 2 à 5 ans, déterminant la longueur du cheveu, il correspond à 80-85% de la masse,

– de dégradation dite catagène qui dure  3 semaines, de 1 à 2% des cheveux,

– télogène, de repos puis de chute durant 3 mois, de 15 à 20% des cheveux.

De multiples facteurs influencent l’alopécie qu’ils soient liés à des pathologies par exemple de la thyroïde, des troubles hormonaux, diabétiques, infectieux mais aussi liés à des carences alimentaires, une perte de fer, la grossesse, l’état psychologique…

Il existe essentiellement 2 types d’alopécie dite androgénétique masculine ou féminine et acquise de façon aiguë ou chronique.

Après un bilan biologique indispensable, un traitement peut être engagé. Il consiste déjà à traiter les causes médicales par voie générale mais aussi la perte des cheveux par voie locale et ceci grâce à des shampoings traitants, à des produits spécifiques (MINOXIDIL, FINASTERIDE). La mésothérapie est une technique complémentaire qui a fait ses preuves dans le traitement de l’alopécie débutante ou modérée. Le plus souvent, le traitement associe diverses vitamines notamment du groupe B, les injections sont réalisées toutes les semaines  pendant  deux mois puis espacées à raison de  deux par mois pendant trois mois.
Un premier bénéfice doit être visible au bout de 6 séances pour poursuivre  le traitement.

Réf: Journal de Médecine Esthétique et chirurgie Dermatologique, volume 40, 159, septembre 2013, 167-184. Auteur: A. DALU.

 

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 23 mai 2014