Epilation définitive: réalité ou argument publicitaire

Argument publicitaire certainement, pour s’en convaincre il suffit de regarder sur internet : les premiers sites qui apparaissent ne sont pas médicaux, ils font état d’une pratique non médicale par des cabinets d’esthétique qui utilisent, malgré une interdiction légale, la lumière pulsée.
Comme l’écrit le syndicat des dermatologues : « On parle de dépilation, mais pas d’épilation définitive et ce quelle que soit la technique laser…sous l’influence des stimulations hormonales de nouveaux poils peuvent apparaître, nécessitant des séances d’entretien, dont la fréquence est variable selon les individus ».
C’est donc le terme d’épilation de longue durée qui doit être retenu, le terme d’épilation définitive ne doit pas être utilisé, à la rigueur on peut parler d’épilation à visée définitive.
Rappelons les contre-indications à la pratique de l’épilation laser :
-prise de médicaments
-patients sous Roaccutane
-patientes enceintes
-poils blancs
-peau bronzée et phototype élevé
-hyperpilosités hormonodépendantes pour lesquelles il faut rechercher en première intention une cause médicale, notamment par un bilan biologique, lorsque l’étiologie est traitée, on peut entreprendre un traitement de dépilation.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 8 novembre 2016