Les cernes : des traitements adaptés

4 types de cernes sont à distinguer :

  •     les poches
  •     les cernes creux
  •     les pseudo-cernes
  •     les cernes noirs

Les poches proéminentes remplies de graisse dont le volume augmente en comprimant le globe oculaire justifie une prise en charge chirurgicale.

Le cerne creux est traité par injection prudente d’acide hyaluronique non ou faiblement réticulé par petites quantités appliquées à l’aiguille fine. Deux séances sont souvent nécessaires car la prudence s’impose : la sur-correction arrive très rapidement associée quelquefois à l’apparition d’un lac de liquide lymphatique, le traitement par injection d’enzymes spécifiques est alors nécessaire et permet de corriger le défaut. L’injection est peu douloureuse et se fait en profondeur, l’apparition de petits hématomes, qui disparaissent en quelques jours, est assez fréquente. Il est recommandé de confier ce traitement à des praticiens expérimentés.

Le « pseudo-cerne » est créé par la fonte de la graisse superficielle de la pommette, l’œil apparait creusé, mais cette impression disparait lors du sourire qui fait remonter les pommettes : le traitement est l’injection de cette zone (cf dossier « pommettes »).

Le cerne bleu ou noir est de traitement difficile car la coloration est souvent d’origine familiale. Si celle-ci est récente, notamment après une grossesse, la prise en charge est possible en associant différentes techniques, avec prudence. Le résultat n’est pas parfait mais la coloration s’atténue.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 20 mars 2013