Hypersudation des aisselles

L’hypersudation des aisselles peut être traitée de façon très efficace par l’injection de toxine botulique à raison de 50 unités par aisselle. Le délai d’action de ce traitement est souvent de 4 à 6 mois permettant uniquement la réalisation de 2 séances par an. Il peut exister quelques réactions à type de céphalées pendant quelques heures après la séance d’injection. L’épilation des aisselles ne modifie pas l’hypersudation, il est à noter chez certains patients une accentuation transitoire de celle-ci…d’autres patients ayant noté une diminution de ce trouble !

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 4 avril 2014

Traitement de la transpiration excessive

La transpiration excessive ou hyperhydrose est la production excessive de sueur par les glandes sudorales notamment des plantes des pieds, des paumes des mains et des aisselles. Cette «hyper transpiration » est indépendante de la régulation thermique, elle a des conséquences psychiques et un retentissement social extrêmement gênant. On peut considérer qu’il existe une hyperhydrose lorsque l’impact personnel est important et nécessite une prise en charge adaptée. Le seul traitement que je prends en charge est celui de l’hyperhydrose axillaire par la toxine botulique : l’injection de 50 unités par aisselle suffit souvent à obtenir une amélioration très significative pendant une durée d’environ 6 mois. Un test de Minor pourra être réalisé pour définir précisément les zones à traiter. L’usage de topiques anti-transpirant est absolument indispensable dès le retour de la sueur ou la persistance d’une transpiration acceptable afin d’espacer les injections de toxine botulique. En ce qui concerne le traitement des zones palmaires et plantaires, l’injection de toxine botulique peut être réalisée mais elle est douloureuse alors qu’au niveau axillaire celle-ci est pratiquement indolore.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 10 novembre 2012