Traitement des lèvres

Il s’agit d’une demande extrêmement fréquente en médecine esthétique, soit de la part de patientes jeunes qui veulent avoir une augmentation de volume, soit au cours du vieillissement pour  retrouver des lèvres plus charnues et pour lutter contre les rides verticales notamment de la lèvre blanche supérieure. Le vieillissement des lèvres rouges est soit spontané, soit en relation avec l’exposition prolongée au soleil, le tabagisme, des problèmes dentaires, une perte du capital osseux. Le traitement se doit de traiter le pourtour de la lèvre notamment pour « tendre » l’ourlet et diminuer ainsi les rides verticales. Il faut aussi chercher un rétablissement du volume, de l’éclat, de la tonicité des lèvres rouges. Seul, l’acide hyaluronique permet  de retrouver une lèvre pulpeuse et charnue, sans tendre vers toutes les exagérations que ne manquent pas de mentionner les patientes lorsqu’on parle de ce traitement ! En ce qui concerne les ridules verticales, elles peuvent aussi être traitées soit par injections superficielles d’acide hyaluronique, soit par mise en place de fils résorbables sous cutanés qui ont une action de stimulation de la néocollagénèse. Il ne faudra pas non plus oublier de traiter les plis d’amertume, les commissures et ceci grâce à des injections d’acide hyaluronique ou […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 27 mars 2018

Toxine BOTULIQUE: mode d’action

Il arrive souvent que les patient(e)s confondent les actions des produits de comblement et de la toxine botulique sans connaître le mode d’action de ces derniers. La toxine botulique est produite par la bactérie clostridium botulinum qui était à l’origine du botulisme, intoxication alimentaire contractée par la consommation de conserves souvent de production familiale et dont les conséquences étaient extrêmement graves. L’utilisation actuelle est bien évidemment médicale, la toxine botulique utilisée est obtenue par synthèse industrielle, celle-ci se place entre la terminaison nerveuse et le muscle afin de bloquer la transmission du courant électrique qui permet la contraction musculaire. Cette action est transitoire, au minimum de 3 mois, et pouvant durer jusqu’à 6 mois. Au fil du temps, le corps « répare » cette anomalie, permettant la reconstitution du stock d’acétylcholine, l’action est donc réversible n’altérant ni le muscle, ni le nerf. Cependant, en multipliant les traitements, nous constatons que l’intervalle entre les injections s’allongent, essentiellement car le cerveau du patient « oublie » de contracter les zones ridées, ceci est particulièrement retrouvé au niveau des muscles inter sourcilières (rides du lion). Les doses utilisées en médecine esthétique pour améliorer les rides d’expression sont différentes des doses thérapeutique utilisées par les ophtalmologistes par exemple […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 15 mai 2017

Le vieillissement du visage, principes de traitement par fils de tension liftants et produits de comblement

Le vieillissement du visage est surtout marqué, en premier lieu, par la perte des volumes : la graisse n’est plus projetée vers l’avant et ceci est  vrai pour les pommettes, la « vallée des larmes »  après un amaigrissement, les tempes. Il se fait dans deux directions, le bas et le milieu, ainsi la graisse descend vers le sillon nasogénien et vers le pli d’amertume. Ce vieillissement est particulièrement marqué dans le tiers moyen du visage dans le sens vertical qui se situe entre l’aile du nez et la tempe; ainsi le visage jeune, triangulaire, à contours fins, a tendance à s’inverser avec l’apparition d’ombres lors de l’exposition à la lumière. Principes de traitement : -écouter le patient et répondre à ses attentes, notamment il faut respecter sa volonté de retrouver  une expression faciale jeune statique, mais aussi dynamique…mais il faut que la « transformation » ne se voit pas trop, comme expriment le plus souvent les patients français. En effet la demande en France est d’obtenir un  rajeunissement léger qui ne poussera par l’environnement au questionnement, ce qui n’est pas vrai dans de nombreux pays étranger. -il est important de débuter précocement la prise en charge, les patients qui […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 3 octobre 2016

Une nouvelle technique de rajeunissement par fils résorbables intradermiques

Depuis plusieurs années, j’utilise les fils résorbables à cônes permettant le repositionnement des volumes pour le traitement de l’ovale et des sillons nasogéniens. Ce procédé est extrêmement efficace grâce à un système de traction durable dans le temps, si l’on s’astreint à renouveler l’implantation au 6ème mois. Cependant, il ne permettent pas de résoudre les problèmes plus superficiels de peau « fripée » notamment des zones péri orbitaires, des joues, du cou. Grâce à l’utilisation de fils résorbables intra dermiques, il est maintenant possible de traiter durablement ces lésions. La mise en place de ces fils de « maillage » en polydioxanone (de la même matière que les fils chirurgicaux de suture), biodégradables en quelques mois, est extrêmement rapide, indolore grâce à des aiguilles d’une très haute qualité (en fonction du diamètre des aiguilles d’implantation, une anesthésie au point d’entrée peut être réalisée). Il existe plusieurs types de fils : certains très fins, d’autres spiralés améliorant ainsi la réaction de fibrose, certains possèdent des minicrans multidirectionnels qui permettent un effet de tension surajoutée à cette réaction de néocollagénèse. Le résultat est apprécié 3 à 4 semaines après l’implantation qui est superficielle dans le derme ou l’hypoderme superficiel. Les effets secondaires […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 13 janvier 2016

Fils crantés résorbables: nouveauté

Ayant participé à un important congrès à Barcelone les 2 et 3 octobre 2015 regroupant 1200 médecins de 50 nationalités différentes, établissant ainsi l’intérêt croissant pour les fils crantés de tension, j’ai rapporté une nouvelle indication importante concernant la mise en place des fils crantés chez la femme : il est possible de traiter les rides qui se forment sur la face interne des bras, cette nouvelle technique n’a aucun équivalent, les séances de carboxythérapie, que je réalise par ailleurs, ont un effet bénéfique sur la qualité de la peau, mais ne traitent pas ces rides profondes qui empêchent souvent nos patientes de découvrir leurs bras en été. Il s’agit d’une technique simple à appliquer, sans conséquence si ce n’est éventuellement quelques hématomes discrets. Par ailleurs la longévité de l’implantation de ces fils a été rapportée par de nombreux experts jusqu’à un an et au-delà mais il nous a semblé important de rappeler qu’une nouvelle implantation de fils à six mois permet une meilleure tenue dans le temps et notamment de développer une fibrose profonde qui a un effet liftant de bonne qualité au long terme. Il s’agit donc d’une technique médicale, facile à mettre en place t quasiment indolore, […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 26 octobre 2015