Laser ou « lampe flash »?

Laser ou « lampe flash » ? Le laser émet une lumière intense d’une longueur d’onde unique que nous avons choisie dans notre cabinet à 755 nanomètres (laser alexandrite) car celle-ci convient particulièrement à la majorité des couleurs de poils et de phototypes à l’exception des poils blonds ou des peaux noires ou foncées. Un système de sécurité sophistiqué permet de contrôler de façon extrêmement précise la qualité de la lumière émise, en cas de défaut l’appareil laser se met en sécurité et ne permet pas de travailler. D’autres lasers existent pour l’épilation par exemple : les diodes et plus communément les lasers Nd-Yag dont la lumière pénètre plus profondément avec un risque plus élevé de brûlure et de douleurs à la différence du « picotement » que ressent la patiente traitée par laser alexandrite. Par ailleurs le nombre de séances nécessaires est plus important avec le laser Nd-Yag. Le système de refroidissement doit être extrêmement sophistiqué car la lumière chauffe et peut brûler, dans notre cas nous obtenons ce refroidissement par projection d’un gaz rafraichissant lors de chaque impact. Seuls les médecins ont le droit de doter leur centre de tels appareils à la différence de la lumière pulsée […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 30 octobre 2013

Le traitement esthétique chez l’homme

L’HOMME ET L’ESTHETIQUE La demande est croissante tout en restant limitée essentiellement chez l’homme qui sent son visage fatigué et que son entourage familial ou professionnel pousse vers une prise en charge. En dehors de l’épilation partielle (barbe, dos poitrine) ou totale, les gestes pratiqués sont les mêmes que chez la femme en privilégiant les injections de toxine botulique mais en augmentant les doses d’acide hyaluronique fortement réticulé ou, dans mon expérience, plutôt d’hydroxyapatite de calcium qui ne subit pas de dégradation rapide. La peau de l’homme est épaisse et supporte bien les peelings (TCA). La couperose nécessite un traitement par laser KTP ou à colorant pulsé ou par lampe à lumière pulsée de bonne qualité que seuls les médecins utilisent.

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 20 novembre 2012

L’épilation laser à visée définitive

Nous vous présentons l’épilation à visée définitive par laser alexandrite, appareil de référence choisi par notre centre laser. Le poil Nous parlons ici du poil terminal et non du duvet ; il est formé d’une partie extracutanée (la tige pilaire) et d’une partie intracutanée comprenant la papille folliculaire, zone de formation du poil que le laser doit détruire. Le cycle pilaire comprend 3 phases : de croissance dite anagène qui dure de 3 à 4 mois pour les poils corporels et 12 mois pour la barbe, phase pendant laquelle les poils sont les plus pigmentés dans leur partie intracutanée. de stabilité dite télogène qui dure de 2 à 6 mois. de dégradation dite catagène qui dure quelques semaines. La pigmentation du poil, donc sa coloration, dépend de l’activité des mélanocytes, de leur contenu en eumélanine (couleur noire) et en phéomélanine (couleur jaune brun) et des caractères génétiques de la personne. Le laser C’est une source de lumière cohérente très pure d’une seule longueur d’onde (à la différence de la « lampe flash» qui émet une lumière non cohérente d’un grand nombre de longueur d’onde) qui est émise dans une seule direction et de grande intensité. Le laser agit essentiellement par […] Lire la suite

© Dr Christophe TARDY, tous droits réservés.
Edité le 10 novembre 2012